ALSATIA FELLERING : site officiel du club de gymnastique de FELLERING - clubeo

Bébés Gymnastes

13 février 2016 - 19:10

On connaissait déjà les bébés nageurs, voici les bébés gymnastes. Dès deux ans, ils travaillent leur motricité et leur équilibre. Pas question de performance ici, mais d'épanouissement. La Société gymnastique de propose ce type d'activités

La pratique

La baby gym, accessible pour les enfants à partir de deux ans, va leur permettre de développer leur motricité, leur équilibre, leur coordination. Ils vont aussi apprendre à se situer dans l'espace et à coopérer avec leurs petits camarades. Tout cela de façon très ludique. On s'amuse à être lourd comme un éléphant ou à sautiller légèrement comme un grillon, on va coller son nez sur un tapis jaune ou mettre ses pieds sur un agrès rouge, on joue avec des ballons ou des rubans... Puis vient le parcours du combattant : on marche sur une poutre, on glisse sur des tapis, on fait des roulades, on pousse des cylindres, on marche dans des cerceaux... Au bout de trois tours, 20 minutes environ, l'enfant commence sérieusement à fatiguer. En fin de séance, on se relaxe : on fait une petite partie de cache-cache, on s'assoit et on bat le rythme avec ses mains ou ses pieds, on écoute une chanson. La séance dure au total 50 minutes et la présence d'un accompagnateur est obligatoire.

La parole du coach

« Sur le parcours, on travaille essentiellement l'équilibre, explique. L'enfant sait marcher mais doit apprendre à marcher autrement, sur une surface réduite, à quatre pattes, à cloche-pied, en passant dans un tunnel, en grimpant une échelle. Cette activité aide les enfants à avoir confiance en eux, à avoir plus d'autonomie, même pour les plus peureux. Quand il va avoir un obstacle devant lui, il saura le gérer, sauter par-dessus une flaque d'eau par exemple. Elle peut aussi canaliser les super actifs. Les parents accompagnent toujours leur enfant, mais il fait ce qu'il veut. Il n'est pas obligé de faire une roulade s'il n'en a pas envie. Il ne faut pas qu'il soit en échec, donc il ne faut pas le forcer. »

L'avis de la maman

Aurore Walter-Kothe est la maman d'Aymeric, 2 ans et quatre mois, un petit garçon plein de vitalité qui n'attend pas que sa maman ait fini de répondre à nos questions pour déjouer les obstacles. « Je l'ai inscrit pour qu'il développe sa motricité, pour qu'il soit plus à l'aise. Comme c'est un enfant très dynamique, je voulais aussi une activité où il puisse se défouler. En tout cas, c'est surprenant de voir les résultats : il est plutôt en avance sur la motricité, mais il a gagné en équilibre. Il peut marcher sur une poutre en regardant droit devant lui. Cela fait également travailler sa concentration. D'ailleurs, après une séance, il est cuit ! J'adore la baby gym et lui aussi : il est très content d'y venir donc je pense qu'il y trouve son compte ». L'intéressé confirme par un hochement de tête et s'en va passer sous un tunnel...son parcours est loin d'être terminé.

Les résultats

Pour les enfants de 2 ans, les progrès se font sentir au bout de quatre à six mois. Le parcours se fait de plus en plus difficile au fil du temps. Par exemple, il commence à marcher sur une poutre de 50 cm en octobre pour finir sur une poutre de 1 mètre de haut en juin, avec un accompagnateur bien sûr. Les enfants vont aussi en cours de saison gagner en autonomie : les enfants de trois ans commencent à prendre un peu plus de liberté dès janvier, ceux de deux ans plutôt vers le mois d'avril. Si tant est que les parents les laissent un peu tranquille.

A savoir

Même pour les enfants de deux ans, la pratique d'une activité sportive nécessite un certificat médical de non contre-indication.Dès le plus jeune âge, on incite les enfants à mettre une tenue de sport pour être à l'aise dans leur mouvement : jogging et t-shirt. Pour les pieds, une paire de chaussettes suffit

Commentaires